Aller au menuAller au contenu

AccueilActualitésOratoire de la Sainte Face

Archives

Oratoire de la Sainte Face

Si vous êtes plutôt lève-tôt, ne manquez la messe, en semaine, à 7h10, à l’Oratoire. C’est la seule, à cet horaire, à Tours.

A partir de quelle date cette messe sera-t-elle célébrée ?

À partir du mardi 14 septembre, fête de la Croix Glorieuse, à 7h10.

Pourquoi l’avez-vous mise en place ?

Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de messe, à Tours, à cet horaire. Or, j’ai déjà eu l’occasion de vivre cette expérience d’une messe très matinale et j’ai ressenti l’appel à l’instaurer à l’Oratoire. M. Dupont, qui avait l’habitude de se rendre à la messe de 6 heures, au Carmel, m’a sans doute inspiré.

A qui pensez-vous qu’elle s’adresse ?

La messe est bien sûr pour tout le monde, mais je pensais en particulier à toutes les personnes que je vois circuler dans la rue Bernard Palissy le matin : lycéens, étudiants, voyageurs, sans oublier tous ceux qui viennent travailler sur Tours ainsi que tous les lève-tôt… ou couche-tard.

A l’Oratoire, également, à partir du 16 septembre, l’adoration sera hebdomadaire. Pour quelle raison ?

L’adoration silencieuse, en effet, le jeudi, de 15h à 16h, à partir du 16 septembre.

Depuis toujours, l’Oratoire a proposé un temps d’adoration eucharistique. Il faut se souvenir que M. Dupont a été l’initiateur de l’adoration nocturne des hommes et ensuite de l’adoration de jour pour les dames, dans la ville de Tours et bien au-delà. 

Vous préparez également le lancement d’un site d’e.commerce. Que pourra-t-on y trouver ?

D’abord les objets de piété que nous proposons dans notre espace d’accueil et par la suite des articles sur l’histoire, mais aussi l’actualité du sanctuaire et des témoignages dans un espace de blog.

Ce site vous permettra donc de répondre aux demandes d’un public international…

En effet, nous sommes sollicités chaque jour par des fidèles du monde entier qui souhaitent diffuser toujours plus largement la dévotion à la Sainte Face. A cette occasion, nous aurons besoin de bénévoles pour effecteur des traductions.

Sa date de lancement ?

Dès que possible. Ce sera l’objet d’un prochain échange !

Propos recueillis auprès du P. Christian-Marie Donet, Recteur de l’Oratoire