Aller au menuAller au contenu

AccueilLe diocèseLa Maison diocésaine

La Maison diocésaine

Cette maison, inaugurée par Mgr Aubertin le 24 avril 2010, regroupe tous les services pastoraux du diocèse (une trentaine tels que la catéchèse, la formation permanente, la Pastorale de la Santé, l'A.E.P., L'Aumônerie de l'enseignement public...) sauf :

  • l'Enseignement Catholique (33 rue Blaise Pascal),
  • l'aumônerie étudiante (24 rue Colbert),
  • le Secours Catholique (35 rue de la Fuye).

Les mouvements (une soixantaine) ont également la possibilité de s'y réunir.

 

CONTACT :

Maison diocésaine "Le Carmel"
13 rue des Ursulines
B.P. 41117
37011 Tours Cedex 1
Tél. 02 47 31 14 40

Accueil du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30.

Responsable de la Maison diocésaine :
Mme Brigitte HERBILLON
Courriel : carmel@catholique-tours.cef.fr

I - Formulaire de réservation de salles

Ci-dessous les documents pour réserver à la date du 15.03.2016.

Courriel : reservationcarmel@catholique-tours.cef.fr

II - Histoire récente du Carmel

"Le Carmel va quitter Tours". Ainsi s'exprimait Mgr Jean Honoré le 4 juin 1994 dans une lettre aux prêtres et diacres du diocèse. Et il ajoutait : "C'est triste. Nous avons de la peine."

Quelques mois après, en effet, les carmélites s'en allaient... On n'en comptait plus, alors, qu'une quinzaine dont la moitié, à peine, avait moins de 75 ans.

Le 16 octobre de la même année, Mgr Honoré écrivait encore : "Alors que nous approchons de l'an 2000 (...) notre diocèse veut-il se doter d'un lieu où il puisse répondre : "Venez et voyez", à quiconque lui demande : Eglise de Tours, que fais-tu ?"

La réponse fut donnée, en partie, par son successeur, Mgr Michel Moutel. Il déclarait le 10 avril 1998 dans une lettre au ministère de la culture : "Je suis disposé à engager le diocèse dans cette affaire - sous entendu l'acquisition du Carmel - à condition d'être assuré qu'après avoir acheté ce domaine, nous pourrons en faire un usage correspondant à nos besoins".

Sa mort, quelques semaines plus tard, repoussa le projet et ce n'est qu'après la nomination à Tours, de Mgr André Vingt-Trois, que le diocèse fit l'acquisition du Carmel le 22 décembre 1999.

Dix ans plus tard, après 1 an et demi de travaux et environ 3 millions d'euros, ce "rêve" est, enfin, devenu réalité. Enfin, car il aurait pu ne pas aboutir sans l'obtention, par exemple, des permis de construire et de démolir ou sans la générosité, bien sûr, de certains catholiques ayant fait des dons et legs très importants au diocèse. Qu'ils soient tous remerciés.

Ce "rêve", c'est celui "d'une maison diocésaine", ouverte à tous et au service de tous ; c'est celui d'un lieu unique, aux normes et fonctionnel, où l'on pourra travailler dans de bonnes conditions ; c'est celui d'un lieu de rencontre, d'échange, de réunion et de formation où, ensemble, nous "inventerons" l'Eglise de demain.

Ce lieu, ouvert au public dans quelques semaines, sera inauguré au printemps. Puisse ce dossier vous donner envie de le fréquenter. A bientôt !


Bernard-Nicolas Aubertin, Archevêque de Tours, 

éditorial du journal "Eglise en Touraine", d'octobre 2009