Aller au menuAller au contenu

AccueilLe diocèseMgr Vincent JordyCOVID 19 - Communiqués officiels

COVID 19 - Communiqués officiels

Les communiqués sont classés par ordre chronologique.

COVID 19

Communiqué relatif à la contamination d'une communauté religieuse (du 10.03.2020)

COMMUNIQUE n°6 - COVID 19

Communiqué n°6 du 10.05.2020
Frères et soeurs, chers diocésains,

Dès ce lundi 11 mai, nous sortirons progressivement du confinement dans lequel nous nous trouvons depuis près de deux mois en raison d’une pandémie mondiale. Avant toutes choses je voudrais encore une fois remercier tous ceux et toutes celles grâce à qui la lutte contre la maladie a pu être assurée et la vie ordinaire se poursuivre. Je veux aussi dire toute ma proximité et assurer de ma prière tous ceux et celles qui portent la souffrance de la perte d’un être cher ou l’inquiétude de la maladie d’un proche.

Cette situation inédite et historique a aussi eu un effet sur notre vie ecclésiale. Je veux aussi remercier d’emblée tous ceux et toutes celles qui ont assuré une présence auprès des malades, des personnes isolées et en situation de précarité, particulièrement l’engagement de nos associations caritatives. Je veux remercier les prêtres de notre diocèse qui ont eu le souci de rester en lien avec les communautés qui leur sont confiées malgré l’impossibilité de se rassembler et de célébrer le culte public. Soulignons à ce propos que nos églises ont toujours pu rester ouvertes et que les restrictions de célébration sont similaires à celle de nos pays voisins comme l’Allemagne ou l’Italie.

Cette situation inédite pour notre Eglise a été source d’une vraie souffrance pour de nombreux fidèles malgré la créativité et les moyens mis en oeuvre pour garder une communion spirituelle entre nous. Cette expérience douloureuse nous permet ainsi de reprendre conscience de ce qui nous constitue. Notre Eglise catholique, corps du Christ, n’est pas d’abord le lieu d’une expérience individuelle ou même familiale, elle est toute à la fois personnelle, car la foi est un engagement libre de toute la personne, et communautaire car ce qui constitue l’Eglise c’est l’assemblée des baptisés, l’assemblée que Dieu lui-même génère. Plus encore, notre Eglise, assemblée de ceux qui entendent la Parole et veulent en vivre, est un sacrement, « le signe visible d’une réalité invisible ». Comme Jésus rend visible le Père, « qui me voit, voit le Père » (Jn 14,9), l’Eglise manifeste le Christ dans le monde et dans l’histoire. C’est bien pourquoi il nous est nécessaire de nous rassembler pour rendre visible le salut. Depuis des semaines vous manque, chers fidèles, le fait de vous retrouver en assemblée, de faire corps et de recevoir le corps du Christ. Depuis des semaines vos prêtres – ils m’en ont partagé la souffrance – souffrent de célébrer sans votre présence, celle du corps qu’est l’Eglise.

La levée du confinement à partir du 11 mai va nous permettre de retrouver progressivement une vie d’Eglise. A partir de ce lundi, l’accueil dans les églises pourra à nouveau être organisé en ne dépassant pas le nombre de 10 personnes. Il sera nécessaire de mettre en oeuvre les gestes barrières demandés par les pouvoirs publics et exigés par la charité authentique qui nous commande de ne pas prendre de risques et de ne pas en faire courir aux autres en ce temps de pandémie qui n’est pas fini. Un accueil peut donc être organisé dans les églises pour proposer de l’écoute, la célébration du sacrement de la réconciliation ou encore en proposant des temps d’exposition du Saint Sacrement ou de méditation de la Parole de Dieu. Il s’agit de retrouver peu à peu le chemin de nos églises. La célébration du culte n’est pas encore possible exceptée la célébration des funérailles avec une limite maximale de 20 personnes. Ce n’est que fin mai au mieux ou début juin que le culte public pourra pleinement reprendre.

Un temps nous est donc offert pour nous préparer à la Pentecôte et à la reprise de la vie ecclésiale. En ce sens, je vous encourage à vivre ce mois de mai en approfondissant la dimension mariale de votre prière par le chapelet, mais aussi par une attention à votre intériorité à l’image de Marie qui « gardait toutes choses en son coeur » (Lc 2, 19). Je propose aussi que nous puissions prier ensemble la neuvaine préparatoire à la Pentecôte comme l’Eglise rassemblée dans la chambre haute avec les disciples et où se trouvait la Mère de Jésus (Ac 1,13-14). Cela nous permettra de nourrir notre espérance afin de reprendre une vie d’Eglise authentique et profonde. Cela nous permettra de reprendre le culte de manière habituelle, mais aussi de partager ce que nous y recevons. La sortie du confinement s’accompagnera certainement d’une crise économique et sociale. Certains ne pourront pas sortir tout de suite, comme nos aînés dans les EHPAD, et nous pensons particulièrement à eux. Nous aurons donc à coeur, à notre niveau et en lien avec d’autres réalités de la société, de participer à la remise en route de notre pays et à favoriser la paix sociale et l’espérance.

A la suite de saint Martin, modèle de prière et modèle de charité, rappelons-nous toujours, quelle que soit notre mission dans l’Eglise, que c’est par les fruits de la charité que l’on verra que nous sommes des disciples de Jésus. (Cf. Jn 13,25)

Que notre saint patron nous ouvre la route de l’espérance sous la conduite de l’Esprit et par l’intercession de la mère de Dieu.

Mgr Vincent Jordy, dimanche 10 mai 2020

 

COMMUNIQUE n°5 - COVID 19

Communiqué n°5 du 14.04.2020

Aux fidèles de l’Archidiocèse de Tours,

A toutes personnes de bonne volonté,

Chaque année, le 10 novembre, veille de la fête de saint Martin, il est de tradition que l’Archevêque bénisse la ville par l’intercession de son saint Patron, figure de charité et d’attention aux plus pauvres et aux plus fragiles.

En juillet 1849, lors de l’épidémie de choléra qui frappait la ville, à la suggestion du « Saint homme de Tours », Léon Papin-Dupont, l’Archevêque de Tours invita à une procession des reliques de saint Martin qui eut un effet notable sur la maladie et sur le moral des habitants.

Aujourd’hui, une pandémie mondiale frappe notre pays. Un confinement sanitaire nécessaire, mais lourd et exigeant, nous est demandé.

Pour nous donner la force de le vivre, pour rendre grâce et intercéder pour les soignants et les métiers qui nous permettent de continuer à vivre, pour demander la consolation pour les familles endeuillées et ayant des malades, pour que des relations plus fraternelles et solidaires nous unissent maintenant et aussi à l’issue de cette épreuve, pour que les croyants soient fortifiés dans leur foi, qu’ainsi ils témoignent de l’espérance et gardent un vrai zèle missionnaire, je bénirai la ville par l’intercession de saint Martin, le dimanche 19 avril, à la Basilique Saint-Martin, en la fête de la divine Miséricorde, à 18h30. Les cloches des églises du diocèse sonneront à la même heure pour relayer cette bénédiction.

Que saint Martin, patron de notre diocèse et de la ville de Tours, témoin de la charité et de la miséricorde, nous ouvre la route de l’espérance.

Mgr Vincent Jordy

 

COMMUNIQUE n°4 - COVID 19

Communiqué n°4 du 17.03.2020

Chers confrères prêtres, chers diocésains,

1 - Les mesures annoncées samedi 14 mars en fin de soirée par le Premier Ministre nous ont font passer au stade 3 de la lutte contre l’épidémie du Covid-19.

Les services du Premier Ministre et du Ministère de l’Intérieur, en lien avec la Conférence des Évêques de France, mes propres contacts avec Madame la Préfète d’Indre-et-Loire confirment que désormais et jusqu’à nouvel ordre aucune célébration publique de messe, de baptême ou de mariage ne pourra être célébrée dans nos églises. Nos églises pourront cependant rester ouvertes. Comme indiqué dans le message n°3, à partir du lundi 16 mars, seules les obsèques pourront être célébrées en tenant compte des mesures de prudence sanitaire déjà données (pas plus de 20 personnes, distances de sécurité respectées).

La prise de parole du Président de la République, hier soir, nous engage sur 15 jours de confinement dans une période qu’il a lui-même qualifiée à plusieurs reprises de « guerre sanitaire ».

2 - La situation nous demande, particulièrement à nous, pasteurs, de garder la tête froide et d’aider les fidèles qui nous sont confiés, avant toute chose, en appelant au réalisme. Le COVID-19 n’est pas qu’une simple grippe. Il se transmet plus facilement, il a une période d’incubation de quatorze jours et peut provoquer sur un pourcentage non négligeable de malades des complications nécessitant une aide respiratoire. Ensuite, en encourageant aux attitudes responsables, en aidant à ne pas se mettre en danger et à ne pas mettre autrui en danger, et en ne prêtant pas le flanc et en ne répercutant pas les propos alarmistes et non fondés.

3 - Pour autant, nous sommes appelés à vivre notre vie d’Église, notre vie de fidèles du Christ, de disciples de Jésus, mais d’une manière différente. Comme nous le rappelle l’évangile selon saint Jean (Jn 20), Jésus peut nous rejoindre « toutes portes closes ».

Avant toute chose, en raison de l’impossibilité de célébrer l’eucharistie publiquement, le jeûne eucharistique nous permet de redécouvrir toute la valeur de la communion de désir et la communion spirituelle qui peuvent, bien entendu, elles aussi, porter de vrais fruits dans nos vies de baptisés. L’occasion nous est donnée de nous nourrir plus profondément des textes de la Parole de Dieu en semaine et le dimanche. En ce sens, je lève l’obligation de célébration dominicale pour les fidèles du diocèse.

Nous avons désormais à vivre avec plus de foi, d’espérance et de charité le mystère de la communion des saints, communion de tous ceux qui vivent du Christ et de son Esprit.

4 - En ce sens, nous vous invitons en ces temps qui viennent, et où la communauté ne peut plus se rassembler visiblement, à vivre plus profondément la communion invisible, la communion des saints. Dans notre diocèse, nous avons la grâce de la vivre dans la lumière et par l’intercession de saint Martin, notre patron, homme de prière et de charité concrète.

Je vous propose donc d’être attentifs aux points suivants :

Avant toute chose, nous sommes invités, comme nous le rappelait l’évangile du mercredi des cendres, à accroître notre prière. Les prêtres continueront bien entendu à célébrer en ces jours, même si ce n’est pas publiquement. Je les invite, comme cela a déjà été suggéré, à utiliser plus particulièrement, le formulaire « Pour tout détresse » n° 29, chaque mardi, les fidèles sont invités à s’y joindre spirituellement par la prière et le jeûne.

Nous sommes tous invités aussi à persévérer dans la prière afin de porter les personnes malades, les personnels hospitaliers, et toutes celles et tous ceux qui œuvrent pour lutter contre l’épidémie. C’est aussi la prière qui peut renforcer notre espérance, vivre activement notre charité et notre solidarité et, surtout, garder une foi qui nourrisse notre paix du cœur.

Nous vous encourageons localement, dans les paroisses, les réseaux et les mouvements, à être attentifs aux personnes malades, seules ou âgées, et qui sont isolées. C’est là l’occasion de vivre la charité concrète de saint Martin partageant son manteau.

Je suggère que les prêtres, avec leurs collaborateurs, puissent recenser les personnes dans ces situations sur les territoires et organiser avec des bénévoles un appel téléphonique régulier, pourquoi pas quotidien, de ces personnes, pour les encourager, les fortifier et leur donner un message d’amitié et d’apaisement. Ce lien téléphonique, cette œuvre de miséricorde, cette « ligne Saint-Martin », pourrait ainsi rendre de grands services humains et spirituels.

Le site Internet du diocèse, enfin, sera aménagé avec deux onglets spécifiques intitulés « COVID-19. Communiqués officiels » et « COVID-19. Le rendez-vous diocésain quotidien » de façon à vous donner des informations régulières et à proposer quotidiennement des réflexions et méditations spirituelles sur la Parole de Dieu du jour. Vous pourrez aussi y apporter vos initiatives et expériences locales pour les partager et stimuler la vie de notre Église diocésaine.

Notre radio diocésaine, RCF-Touraine, assurera, sous réserve de confirmation, chaque jour, en plus du programme national, un temps en local « Un évêque ou un prêtre vous répond » pour réagir à vos interrogations. La messe dominicale sera assurée chaque dimanche. Le vendredi 27 mars à 19h15, j’assurerai une conférence spirituelle de carême. Elle ne portera pas sur la thématique que j’annonçais lors de mon installation du 5 janvier, mais elle sera une invitation à réfléchir sur la situation particulière que nous vivons. Enfin, et le site de RCF et notre site diocésain vous en donneront le détail : l’ensemble des célébrations de la semaine sainte que je présiderai, des Rameaux au dimanche de Pâques, seront retransmises en direct sur RCF.

Chers confrères, chers diocésains, le moment que nous avons à vivre est inédit et difficile, mais il est aussi l’occasion d’éprouver les liens de solidarité et de charité fraternelle. Il est aussi un moyen de quitter un certain « divertissement » (cf. Blaise Pascal) pour retrouver le sens des priorités de nos vies. Nous sommes invités à un carême particulier. Dieu nous conduit au désert pour parler à notre cœur, pour reprendre conscience du fait que nous sommes frères et que nous avons à prendre soin les uns des autres.

Reprenons à notre compte, en ces temps difficiles, les paroles fortes de l’Apôtre saint Paul : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort. Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu. » (2 Co 1,3-4).

Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours, mardi 17 mars 2020

En ce temps de détresse, nous vous proposons aussi de prier chaque jour saint Martin, le saint patron de notre diocèse, à partir de la prière ci-dessous, une prière inspirée de celles du Cardinal Honoré et de Monseigneur Aubertin.

Prière à Saint Martin

Saint Martin,

Toi qui as parcouru les routes d’Europe,

Toi qui as vécu à la suite de Jésus en vrai disciple,

Toi qui as partagé ton manteau avec un pauvre par amour du Christ,

Toi qui nous aides à reconnaître son visage en toute personne pour servir et aimer,

Toi qui as lutté contre le mal et qui es passé sur la terre en faisant le bien,

Intercède pour nous en ces temps difficiles,

Protège-nous en ces temps de détresse,

Donne-nous d’être persévérants et de garder la paix dans les épreuves,

Sois notre protecteur et conduis-nous sur le chemin de la vie éternelle.

Mgr Vincent Jordy

 

COMMUNIQUE n°3 - COVID 19

Communiqué n°3 du 15.03.2020

Chers diocésains,

Suite à la prise de parole du Premier ministre, samedi 14 mars 2020, les célébrations publiques sont désormais supprimées.

Ni messe, ni baptême, ni mariage ne pourront être célébrés.

Seules les obsèques pourront l'être dans l'intimité des proches et en respectant les consignes déjà données (moins de 100 personnes, distance de sécurité à respecter).

Les lieux de culte demeurent ouverts.

D'autres informations vous seront données dans les heures qui viennent.

Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours, dimanche 15 mars 2020

COMMUNIQUE n°2 - COVID 19

Communiqué n°2 du 13.03.2020

L’intervention du Président de la République jeudi 12 mars, du Premier Ministre ce jour, et une lettre envoyée aujourd’hui même aux évêques par le Président de la Conférence des Evêques de France concernant l’épidémie de Covid-19, nous conduit à prendre de nouvelles dispositions concernant la vie ecclésiale de notre diocèse, et particulièrement concernant les célébrations et rassemblements publics, jusqu’à nouvel ordre.

  • En raison de l’interdiction de rassemblements publics de plus de 100 personnes,
  • En raison de la recommandation de confinement des personnes de plus de 70 ans,
  • Et en raison des précautions concernant les enfants et adolescents,

1/ En ce qui concerne les activités pastorales de la vie de l’Eglise

- Avant toute chose, nous rappelons que les personnes de plus de 70 ans, ainsi que les personnes les plus fragiles, doivent limiter au maximum leur présence et respecter la recommandation de confinement. Nous les dispensons de célébrations dominicales.

- La célébration de funérailles, de baptêmes et de mariages sont strictement limitées au cercle des proches, qui ne peut excéder 100 personnes.

Les activités réunissant les enfants et adolescents (aumôneries, catéchèses, mouvements de jeunes, etc.) sont supprimées.

- La poursuite des autres réunions de moins de 100 personnes sont laissées à l’appréciation des responsables en conservant une attention aux « gestes barrières contre la contamination ».

2/ Les célébrations dominicales

Nous invitons bien entendu les confrères prêtres à célébrer le dimanche, mais à adapter les célébrations selon les lieux et en respectant la limite de 100 personnes

Nous rappelons pour ces célébrations, la recommandation formelle pour les personnes de plus de 70 ans de rester confinées chez elles, ainsi que les personnes les plus fragiles. Nous rappelons que la présence des enfants et adolescents est vivement déconseillée.

Pour la ville de Tours, outre ces dispositions, les personnes qui le souhaitent pourront venir prier et recevoir l’eucharistie le dimanche toute la journée de 8h30 à 19h00 à la cathédrale Saint-Gatien et à la basilique Saint-Martin.

Nous vous rappelons aussi que les personnes qui doivent rester confinées ou ne pourraient avoir accès à une célébration eucharistique sont invitées à vivre une communion spirituelle, une communion de désir, et à prier dans le cadre familial qui est le leur.

En outre, nous leur rappelons qu’elles peuvent suivre la célébration dominicale à la télévision (Jour du Seigneur et KTO) et à la radio (France Culture et RCF).

Nous avons bien conscience de la gêne et de la souffrance infligées aux fidèles par les circonstances, nous les invitons à vivre ce moment dans la foi et l’espérance.

3/ Pour le temps qui s’ouvre et jusqu’à Pâques

Nous invitons les prêtres du diocèse à célébrer chaque mardi jusqu’à Pâques, la messe du Missel Romain « Pour toute détresse » (n° 29).

Nous invitons les fidèles du diocèse à s’unir à cette intention par la prière et par le jeûne. Cela nous permet ainsi, dans un temps difficile, de poursuivre notre chemin de Carême et la dynamique spirituelle de la montée vers Pâques.

Les évènements de l’épidémie du Covid-19 nous rappellent soudainement la fragilité de nos sociétés et de notre condition humaine limitée. Elle nous invite à de nouvelles solidarités, à des changements de mentalités, et à vivre toutes choses dans la lumière de Pâques qui vient.

Comme le disait saint Vincent de Paul, « les évènements sont nos maîtres ». Le réalisme nous invite donc à nous protéger en  ces moments difficiles, mais notre confiance et notre espérance en Dieu nous donneront la force et la patience pour les traverser.

Mgr Vincent Jordy, archevêque de Tours, vendredi 13 mars 2020

COMMUNIQUE n°1 - COVID 19

Communiqué n°1 du 29.02.2020

Afin de contribuer à la lutte contre l'épidémie de Coronavirus et de suivre les dernières recommandations transmises hier soir par M. le ministre des Solidarités et de la Santé, Mgr Vincent Jordy, Archevêque de Tours, a demandé à l'ensemble des prêtres des paroisses du diocèse de respecter les mesures suivantes au cours des messes et dans leur église :

  • Éviter de se serrer la main et de s'embrasser conduit, dans  la liturgie,  à s'abstenir du geste de paix.
  • Pour le rite du lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l'eau savonneuse.
  • S'il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le geste de l'intinction.
  • La communion eucharistique ne peut être donnée que dans les mains.
  • Recommander aux prêtres de se laver les mains après avoir donné la communion, même dans la main.
  • Vider les bénitiers présents dans l'église

Il remercie chacun pour le respect de ces consignes et  invite les catholiques à prier pour les malades et les soignants.