Aller au menuAller au contenu

Archives

Synode

Le pape François ouvrira un synode le 10 octobre, à Rome, auquel tous les diocèses sont appelés à participer. Extrait du document préparatoire.

"L’Église de Dieu est convoquée en Synode. Ce cheminement, sous le titre « Pour une Église  synodale : communion, participation et mission », s’ouvrira solennellement les 9 et10 octobre 2021 à  Rome et le 17 octobre suivant dans chaque Église particulière. *

Une question de fond nous pousse et nous guide : comment se réalise aujourd’hui, à différents  niveaux (du niveau local au niveau universel) ce "marcher ensemble" qui permet à l’Église d’annoncer l’Évangile, conformément à la mission qui lui a été confiée ; et quels pas de plus l’Esprit  nous invite-t-il à poser pour grandir comme Église synodale ?

Affronter ensemble cette question exige de se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint qui, comme  le vent, « souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va » (Jn 3,  8), en restant ouverts aux surprises qu’il prédisposera certainement pour nous au long du chemin.  Ainsi s’enclenche une dynamique qui permet de commencer à recueillir certains fruits d’une  conversion synodale, qui mûriront progressivement. Il s’agit d’objectifs d’une grande importance pour la qualité de la vie ecclésiale et pour l’accomplissement de la mission d’évangélisation, à laquelle nous participons tous en vertu du Baptême et de la Confirmation. Nous en indiquons ici les principaux, qui déclinent la synodalité comme forme, comme style et comme structure de l’Église :

Faire mémoire de la façon dont l’Esprit a guidé le cheminement de l’Église dans l’histoire et  nous appelle aujourd’hui à être ensemble des témoins de l’amour de Dieu.

Vivre un processus ecclésial impliquant la participation et l’inclusion de tous, qui offre à  chacun – en particulier à ceux qui pour diverses raisons se trouvent marginalisés – l’opportunité de s’exprimer et d’être écoutés pour contribuer à l’édification du Peuple de Dieu. Reconnaître et apprécier la richesse et la diversité des dons et des charismes que l’Esprit  dispense librement, pour le bien de la communauté et au bénéfice de la famille humaine tout  entière.

Expérimenter des modes d’exercice de la responsabilité partagée au service de l’annonce de  l’Évangile et de l’engagement à construire un monde plus beau et plus habitable. ? Examiner la façon dont sont vécus dans l’Église la responsabilité et le pouvoir, ainsi que les  structures par lesquels ils sont gérés, en faisant ressortir et en essayant de convertir les  préjugés et les pratiques déviantes qui ne sont pas enracinés dans l’Évangile. ? Reconnaître la communauté chrétienne comme sujet crédible et comme partenaire fiable pour s’engager sur les chemins du dialogue social, de la guérison, de la réconciliation, de  l’inclusion et de la participation, de la reconstruction de la démocratie, de la promotion de la  fraternité et de l’amitié sociale.

Renouveler et affermir les relations entre les membres des communautés chrétiennes ainsi  qu’entre les communautés et les autres groupes sociaux, par exemple des communautés de  croyants d’autres confessions et religions, des organisations de la société civile, des  mouvements populaires, etc.

Favoriser la valorisation et l’appropriation des fruits des récentes expériences synodales aux niveaux universel, régional, national et local."

Pour lire la suite, cliquez ici.

Source : CEF

* A Tours, Mgr Jordy ouvrira le synode  dimanche 17 octobre, à la cathédrale, à 15h30.