Aller au menuAller au contenu

Le MISSEL romain

La nouvelle traduction du MISSEL ROMAIN entrera en vigueur le 1er dimanche de l'Avent.

Ci-dessous :

CONTACT :

Service diocésain de liturgie
Courriel : liturgie@catholique37.fr 

Questions/réponses sur le Missel

Qu'est-ce qu'un missel ?

Le Missel romain est un livre destiné à la célébration de l’Eucharistie, selon les normes en vigueur de l’Église Catholique romaine.

Pourquoi est-il qualifié de "romain" ?

Le Missel est dit romain car il est à l’usage de l’Église Catholique romaine.

Que contient-il ?

Il contient les textes de prière pour la célébration de la messe, le dimanche comme pour tous les jours de l’année. Il est organisé en plusieurs parties, selon la structure de l’année liturgique et des fêtes chrétiennes (Avent, Noël, Carême, Semaine Sainte et Pâques, Temps ordinaire), ainsi que des différentes étapes de la célébration de la messe.

A quoi sert-il ?

Pour chaque dimanche, un ensemble de textes est prévu afin de permettre à toute l’assemblée des personnes présentes de partager une même prière et louange.

Qui l'utilise ? Est-ce un livre public ?

Le texte est destiné en premier lieu aux ministres ordonnés évêques et prêtres qui président la messe. Il est également employé par divers acteurs (diacres, musiciens et chantres ou fidèles laïcs) afin d’assurer leur mission liturgique au service de la célébration de la messe.

Qui l'a écrit ?

Il est le fruit de la vie liturgique de l’Église qui, dès ses commencements, a exprimé sa prière et sa foi au travers de mots, de chants, de gestes et de prières. Progressivement, des textes sont apparus afin d’en conserver la mémoire et la richesse, mais également d’assurer ainsi la communion entre tous les chrétiens de par le monde.

La version initiale du Missel romain, selon les directives du texte sur la liturgie Sacrosanctum Concilium de Vatican II, a été publiée en latin, le 3 avril 1969, suivant la constitution Missale Romanum du pape st Paul VI. Elle sera suivie de deux autres versions en 1975 et 2002. C’est cette dernière, désignée comme editio tertia typica (3ème édition typique), qui est en vigueur aujourd’hui dans l’église catholique de rite latin et qui a été traduite à nouveau.

Est-ce un nouveau missel ?

Non, c’est une nouvelle traduction du Missel romain contenu dans un nouveau livre.

En fait, les nouveautés les plus apparentes tiennent à l’effort constant de l’Église de faire évoluer le langage de sa prière, en ajustant les gestes et les formules, pour permettre la participation de tous.

Quelles en-sont les nouveautés ?

L’édition du présent Missel met, entre autres, l’accent sur certains aspects :

  • une révision des traductions des prières, des préfaces et des dialogues rituels : compte tenu de l’évolution de la langue française, il convenait de retravailler les traductions des textes latins tout en les ajustant plus particulièrement au texte source.
  • la mention de l’importance du silence pour la réception fructueuse de la Parole de Dieu : comme le rappelle la Présentation Générale du Missel Romain (PGMR), le silence fait partie de l’action liturgique et offre la possibilité d’un accueil de la Parole de Dieu.
  • la mention, dans le symbole de Nicée-Constantinople, du terme « consubstantiel » remplaçant le « de même nature » : Le terme ‘consubstantiel’ vient exprimer l’identité de substance entre le Père et le Fils au cœur de la vie trinitaire. Il s’agit d’un article de foi. Le symbole des apôtres n’a pas été modifié.
  • le renouvellement des formules de la préparation des dons et de la prière sur les offrandes afin de mieux manifester que Dieu est à la source de ce que nous lui offrons sous la forme du pain et du vin.
  • la mention « il dit la bénédiction » dans le formulaire de la consécration vient rappeler que Dieu est source de toute bénédiction.
  • l’invitation à la communion « Heureux les invités au repas des noces de l’Agneau » permet d’exprimer le mystère de l’Alliance avec Dieu.

Comme toute langue évolue avec le temps, il apparaissait nécessaire de retoucher la traduction réalisée en 1970. La promulgation d’une nouvelle édition du Missel romain (3ème) offrait la possibilité de réaliser une nouvelle adaptation en langue française.

Source : CEF

TELECHARGER les modifications pour l'assemblée.

En Touraine

Une conférence sur la nouvelle traduction du Missel aura lieu le 25 novembre, à la cathédrale, à 20h30.

Il s'agit d'une formation qui s'accompagne de :

  • des vidéos, mises à disposition sur le site du diocèse (Bientôt en ligne ci-dessous)
  • d'un temps d’approfondissement en doyennés avec des ateliers de mise en pratique.

Dates en doyenné :

  • 13 octobre : Tours, centre paroissial du Christ Roi, 47 rue de la Fosse Marine 
  • 20 octobre : Amboise, Centre paroissial – Parvis St-Denis
  • 22 octobre : Loches, Centre Paroissial – 54, rue Honoré de Balzac
  • 22 octobre : Bourgueil, Maison paroissiale, 2 bis avenue Le Jouteux
  • 15 novembre : Veigné, Centre paroissial – 5 rue de la Bodinière – Les Gués de Veigné
  • 16 novembre : Tours, église Ste Jeanne d’Arc, Rue Roger Salengro
  • 18 novembre : L'Ile-Bouchard, Accueil Notre-Dame, 10 rue Gambetta

CONTACT :

Courriel : liturgie@catholique37.fr 

Formation VIDEO sur le nouveau missel

Notre diocèse propose 5 vidéos pour se familiariser avec le nouveau missel :

  • 1 vidéo de présentation générale
  • 4 séquences vidéos

Présentation générale :

 

Séquence n°1 (= 2e vidéo)

Séquence n°2 (= 3e vidéo)

Séquence n°3 (= 4e vidéo)

Séquence n°4 (= 5e vidéo)