Aller au menuAller au contenu

La chapelle St-Joseph

La chapelle dédiée à saint Joseph est une des chapelles latérales de la cathédrale. Elle se trouve à droite de la nef. 

Vous y verrez : 

  • une statue de saint Joseph avec Jésus;
  • un haut relief;
  • des vitraux. 

Concernant le haut relief  (en photo ci-dessous) : 

L'origine de ce haut relief polychromé n'est pas connue avec précision. Tout ce que l'on sait est qu'il a séjourné pendant très longtemps au cloître de la Psalette. 

Il s'agit d'une œuvre entièrement modelée en plâtre, datant très certainement du XIXe siècle. L'artiste qui en est l'auteur n'a hélas pas laissé sa signature. Nous ignorons donc son identité. Ce qui fait l'intérêt de cette sculpture, c’est qu’elle n’offre pas du tout la sécheresse d’exécution que l’on observe dans les productions industrielles de statues en plâtre de l’époque (les « saint-sulpiceries »). On est plutôt proche ici de l’esprit des retables du XVIe siècle. Il y a en effet beaucoup de vie et d’animation dans les personnages, avec des jeux dans les regards qui se croisent.

J’ai choisi de l’installer dans cette chapelle en raison du vitrail figurant, comme ici, l’Adoration des Mages. Comme vous avez aussi dû le constater, les boiseries de fond jadis en mauvais état, ont été restaurées au préalable. Le support de présentation et la « mise en distance » ont également été étudiés avec soin. 

Gilles Beck,
conservateur des Monuments Historiques - DRAC Centre

Le haut-relief

Statue de saint Joseph

Le vitrail

Le vitrail propose une illustration de l’Evangile de Matthieu.

Observons les trois personnages à droite du vitrail : 

  • le roi mage agenouillé, tête nue, semble le plus âgé ; d’ailleurs dans la frise du bas, sa chevelure est blanche, donc, il est au début de sa vieillesse, c’est Melchior. De couleur blanche, il représente l’Europe, symbolise le roi et a pour offrande, l’or. 
  • Le deuxième roi mage, portant une couronne semblable aux coiffures des empereurs chinois du IXe, est d’âge mûr, c’est Gaspard. De couleur jaune, il représente l’Asie et a pour offrande l’encens. (L’encens provient d’un arbre, le Bosnéllia). 
  • Le troisième roi mage est le plus jeune, c’est Balthazar. De couleur noire, il symbolise la passion, représente l’Afrique et a pour offrande la myrrhe. (La myrrhe provient d’une gomme aromatique produite par la plante Balsamodendron). Dans la frise, on peut voir Balthazar montrant l'étoile du doigt à Melchior et Gaspard. 

Depuis Origène (185-254), le nombre de mages est de 3. Les noms des mages apparaissaient au IXe dans le Liber-Pontificalis de Ravenne. Les mages sont représentés en costume perse. Ce n’est qu’au XIe qu’ils sont habillés en costume royal, longue robe et couronne. 

L’histoire de ce vitrail veut nous dire tout simplement que la Bonne Nouvelle de la naissance de Jésus est annoncée à tous les Hommes, quels que soient l’âge, la race ou la situation sociale.