Aller au menuAller au contenu

AccueilLe diocèseSon histoire

Son histoire

I- L'histoire ancienne du diocèse

Les limites de l'ancien diocèse de Tours coïncident avec celles de l'antique pagus turonensis : elles n'ont pas beaucoup varié au cours des siècles; ce sont, à peu de choses près, celles de l'actuel département d'Indre-et-Loire. Les différences sont minimes : avant la Révolution, le diocèse englobait quelques paroisses au nord et à l'est de Château-Renault et une partie de l'actuel canton de Montrichard (Loir-et-Cher); ainsi que la région d'Écueillé et de Châtillon-sur-Indre qui font partie aujourd'hui du diocèse de Bourges. En revanche, les actuelles paroisses frontalières du nord appartenaient au diocèse du Mans, Château-la-Vallière, Bourgueil au diocèse d'Angers et Richelieu à celui de Poitiers.

La ville de Tours devint le siège d'un évêché dès le début du IVème siècle, à peu près en même temps que Poitiers et Bourges.

C'est à la personnalité de son troisième évêque, saint Martin, que la cité de Tours, ainsi que le diocèse dont elle est le centre, doit son rayonnement durant un millénaire.

L'archidiocèse de Tours fut à la tête d'une province ecclésiastique comprenant, outre celui de Tours, les diocèses d'Angers, Nantes, Le Mans, Vannes, Quimper, St Pol-de-Léon, Tréguier, St Brieuc, Dol, St Malo et Rennes. En 1802, Tours conserva son siège archiépiscopal avec une province ecclésiastique incluant les diocèses d'Angers, Nantes, Le Mans, Vannes, Quimper, St Brieuc et Rennes. En 1855 fut érigé celui de Laval par amputation de celui du Mans. En 1859 fut créée une nouvelle province ecclésiastique avec l'archidiocèse de Rennes et les diocèses de Vannes, Quimper, St Brieuc.


Le 8 décembre 2002 est érigée l'actuelle province ecclésiastique de Tours avec l'archidiocèse de Bourges et les diocèses de Blois, Chartres et Orléans. 

II - Les évêques successifs de Tours

Nommé en 2005, Mgr Aubertin est le 137e archevêque de Tours.

Parmi les évêques qui l'on précédé, citons :


1 - SAINT GATIEN -> 251-304
2 - SAINT LIDOIRE -> 341-371
3 - SAINT MARTIN -> 371-397
4 - SAINT BRICE -> 400-447
5 - SAINT EUSTOCHE -> 447-464
6 - SAINT PERPET -> 464-494
7 - SAINT VOLUSIEN -> 494-498
8 - VERUS -> 498-
9 - LICINIUS -> 507-519
10 - THÉODORE et PROCULE -> 519-
11 - DINIFIUS -> 521-
12 - OMMATIUS -> 522-526
13 - LÉON -> 526-527
14 - FRANCILLON -> 527-529
15 - INJURIOSUS -> 530-546
16 - SAINT BAUD -> 546-552
17 - GONTRAN 1 -> 552-554
18 - SAINT EUPHRONE -> 554-573
19 - SAINT GRÉGOIRE -> 573-595
20 - PÉLAGE 1 -> 595-602


Mais aussi, plus récemment :

 
125 - FRANçOIS NICOLAS MADELEINE MORLOT -> 1843-1857
126 - JOSEPH HIPPOLYTE GUIBERT -> 1857-1871
127 - FÉLIX PIERRE FRUCHAUD -> 1871-1874
128 - CHARLES THÉODORE COLET -> 1874-1883
129 - GUILLAUME RENÉ MEIGNAN -> 1884-1896
130 - RENÉ FRANçOIS RENOU -> 1896-1913
131 - ALBERT NEGRE -> 1913-1931
132 - LOUIS JOSEPH GAILLARD -> 1931-1956
133 - LOUIS FERRAND -> 1956-1980
134 - JEAN HONORÉ -> 1981-1997
135 - MICHEL MOUTEL -> 1997-1998
136 - ANDRÉ VINGT-TROIS -> 1999-2005
137 - BERNARD-NICOLAS AUBERTIN -> 2005-

III- Les principales figures religieuses

Le diocèse de Tours doit sa renommée à saint Martin, évêque de 371 à 397. Saint François de Paule, fondateur de l'ordre des Minimes, s'y est également éteint en 1507 (après avoir crée, à La Riche, son premier monastère). Quant à Marie de l'Incarnation (1599 - 1672), elle est née à Tours puis est entrée ches les Ursulines en 1631 et a fondé un monastère à Québec en 1639.  Marie Poussepain (1653 - 1744) a crée la congrégation des Soeurs de la charité dominicaine de la présentation de Tours. Enfin M. Dupont (1797 - 1876), appelé le saint homme de Tours, a crée le « Vestiaire de saint Martin » pour distribuer des vêtements aux pauvres, comme saint Martin l'avait fait autrefois. C’est grâce à lui, également, que furent retrouver les reliques de saint Martin en 1860.

IV - L'histoire récente du diocèse

Mgr Bernard-Nicolas Aubertin, archevêque de Tours, a été nommé le 23 juin 2005 par le pape Benoît XVI et installé le 4 septembre. Il a succédé à Mgr André Vingt-Trois, actuel archevêque de Paris.

Le 11 novembre 2009, Mgr Aubertin a présenté les Orientations
diocésaines, fruits de l’Année de la mission, à quelques 7000 fidèles rassemblés au parc des expositions de Tours. En voici les principaux axes :

  • Les lieux de vie et la proximité de l’Église
  • L’évangélisation des jeunes
  • Le monde des médias et de la culture
  • La solidarité
  • La dimension universelle de la Mission

L’année 2011-2012 fut celle de « l’Appel » et l’année 2012-2013 celle consacrée à « Diaconia 2013 ».

Du 11 novembre 2015 au mois de juillet 2017, le diocèse fêtera le XVIIe centenaire de la naissance de saint Martin. 

Pour en savoir plus :
UN SITE : http://saintmartin2016.com/
UNE PAGE FACEBOOK : Saint Martin 2016

V - Les orientations pastorales

L'Année Saint Martin, en 1997 (= XVIème centenaire de sa mort), a permis de distinguer trois axes : la prière, la charité, la mission.

Ces trois axes ont été repris dans les 12 objectifs définis lors de l'opération « Avance au large » (voir le livret intitulé : Avance au large - Orientations 2003-2009). Cette opération a débouché, dans les paroisses, sur des PLA (Plans locaux d'action).

Afin de clôturer l'opération « Avance au large » et d'inciter les fidèles à partager d'avantage la Bonne Nouvelle, l'année 2008-2009 a été qualifiée : « Année de la Mission » 

Le 11 novembre 2009, au parc des expositions de Tours, Mgr Aubertin a présenté les Orientations diocésaines. Environ 7000 personnes participaient au rassemblement.